La Santé: un enjeu majeur en milieu rural

Après avoir effectué un diagnostic de l’offre de soins de premier recours à l’échelle de l’arrondissement, un schéma de services a été réalisé sur le Pays Vitryat en 2007 au sein duquel la santé a été identifiée comme l’un des trois axes prioritaires d’action à privilégier en vue l’amélioration de l’offre de services à la population sur le territoire.

Les préconisations formulées par le cabinet d’études dans ce domaine se sont appuyées sur un diagnostic large de l’offre de soins existante et des besoins non satisfaits :

  • recensement de l’ensemble des professionnels de santé exerçant sur le territoire (ambulatoire, hospitalier, aide à domicile pour les personnes âgées…),
  • attention particulière portée sur les enjeux liés au renouvellement des effectifs médicaux (analyse de l’âge des acteurs de santé, prévision des retraites),
  • projections démographiques et analyses de l’évolution d’indicateurs socio-sanitaires pour mesurer l’intensité des besoins à satisfaire.

Le résultat de cette étude nous a orienté vers:

  • la création de Maisons de Santé Pluridisciplinaires (Vanault les Dames – Saint Remy en Bouzemont),
  • la création d’une Maison de Médecins de garde (Vitry le François),
  • le soutien à la réorganisation des permanences de soins.
Le contexte

Selon les données de 2006, l’arrondissement de Vitry-le-François comptait 40 médecins généralistes dont 18 en dehors de la ville-centre : 1 médecin sur 6 était susceptible de partir en retraite dans les 5 ans et plus de 40% avant 10 ans.

Le territoire du Pays Vitryat -comme le reste de la France- est confronté depuis plusieurs années à un phénomène de non remplacement de ses médecins libéraux généralistes – en milieu rural principalement – dû au déficit d’attractivité des conditions d’exercice sur le secteur.

Les enjeux

ADEVA a fait réaliser une étude afin d’identifier la meilleure réponse à cette situation et d’agir efficacement en faveur de l’attractivité médicale des zones rurales, en répondant aux attentes des jeunes médecins libéraux qui sont aujourd’hui doubles :

  • pouvoir exercer dans des structures collectives,
  • bénéficier de conditions de travail moins contraignantes que celles vécues par les générations de praticiens précédentes.
Les objectifs

Pour répondre à ces enjeux, deux objectifs:

  • La création de maisons de santé pluridisciplinaires réparties au regard de la localisation des professionnels de santé et des dynamiques démographiques (Vanault-les-Dames, Sermaize-les-bains, Saint-Rémy-en-Bouzemont),
  • L’allègement des périodes de garde grâce à la création d’une Maison Médicale de Garde,

Définition et intégration des projets de santé dans les programmes d’actions du Pays Vitryat :

  • Convention territoriale 2007-2013 avec l’Etat : 214.292 €
  • Convention territoriale 2008-2010 avec le Conseil Régional : 343.687 €
  • Convention de Développement Territorial 2012-2014 avec le Conseil Régional : 200.000 €
Etat d’avancement
  • MSP de Vanault-les-Dames et de Sermaize-les-Bains en 2012
  • MMG du Pays Vitryat : travaux réalisés en 2013, ouverture au 1er trimestre 2014
  • MSP Saint-Rémy : démarrage des travaux en 2013 ; ouverture en 2015