LEADER, Késako ?

Le contexte

Au travers du Fonds Européen Agricole pour le DÉveloppement Rural (FEADER), l’Union Européenne a décidé d’aider le développement économique et des services à la population sur les territoires ruraux . LEADER (Liaison Entre Actions de Développement de l’Économie Rurale) a été lancé sous forme d’un Programme d’Initiative Communautaire en 1991. Depuis, 5 générations de programme se sont succedées. Pour plus d’informations sur l’historique, vous pouvez consulter le site de LEADER France.

 

 

 Les principes et les spécificités

Avec ce programme, la Commission Européenne désire impliquer davantage les populations rurales dans la construction de l’Europe. Pour cela 6 principes ont été définis, ils permettent une mise en oeuvre territorialisée et modulable aux problématiques des territoires européens qu’elles que soient leurs spécificités géographiques ou leurs axes de développement (territoires côtiers, territoires montagneux …) ;

– le partenariat public/privé : la société civile est impliquée de l’élaboration de la candidature à l’évaluation de fin de programmation mais aussi dans les prises de décisions ;
– l’approche ascendante : chaque territoire définie sa stratégie pour répondre aux enjeux européens ;
– l’approche multi-sectorielle et intégrée : les stratégies comprennent un ensemble de thématiques et de secteurs sans se focaliser sur une seule ressource du territoire ;
– l’innovation et la valeur ajoutée : le programme LEADER finance en priorité des actions innovantes sur le territoire qu’elle soit technologiques, organisationnelles ou encore thématique. L’attribution des fonds est un « coup de pouce » ;
– la coopération : une enveloppe financière est spécialement dédiée aux projets de partenariats entre les territoires européens ;
– l’implication des réseaux : chaque niveau du programme doit travailler et être intégrer à un réseau comme le Réseau Rural Régional, le Réseau Rural National, LEADER France…