La rénovation énergétique:  un enjeu clef pour le développement des territoires.

 

Constat

La majorité du parc de logements du Pays Vitryat est classée en lettre E. Cette classification est particulièrement fréquente. L’étiquette E concerne les habitations consommant entre 231 et 330 kWh/m² par an, soit une performance relativement médiocre. Les classes G et F peuvent même être qualifiées de « passoires énergétiques ».

Une très grande partie de la consommation résidentielle est imputable aux maisons (80% contre 19% pour le collectif et 1% pour le vacant) et au secteur privé (83 % contre 15 % pour le social).

Les résidences individuelles construites avant 1948 représentent à elles-seules environ 35% de la consommation du Pays Vitryat.

 

Solutions

Dans ce cadre le territoire s’est doté de deux outils d’aide à la rénovation énergétique au travers de :

  • deux OPAH (Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat) couvrant l’ensemble des communes du Pays Vitryat
  • la mise en place d’une plateforme de rénovation énergétique (septembre – octobre 2017).