Étude sur l’hébergement temporaires des jeunes

L’hébergement temporaire des travailleurs, et spécifiquement des mineurs et jeunes travailleurs, est une problématique qui a été identifiée par les acteurs institutionnels mais également par les employeurs publics et privés du territoire. En effet, faute de solutions adaptées, il est actuellement difficile pour les employeurs de faire venir certaines compétences professionnelles sur le territoire vitryat que ce soit pour des missions temporaires (intérim, saisonnier…) ou pérennes (hébergement d’urgence d’un salarié le temps de son installation). Cette difficulté se retrouve également auprès des mineurs en formation professionnelle (alternance, apprentissage…) pour qui trouver un hébergement temporaire sur le vitryat peut être impossible.

Cette problématique concerne différents secteurs d’activité du territoire vitryat : organismes publics, entreprises agricoles, artisanales ou industrielles, métiers de la santé…

Recours à un bureau d’études

Le 2 juin 2022, le cabinet d’étude retenu, Archypel, a présenté à l’ensemble des membres du Comité de Pilotage les objectifs de l’étude ainsi que le calendrier à venir.
Objectifs :
– Identifier et caractériser l’existant, les besoins et les difficultés rencontrées par différents acteurs du bassin vitryat et de ses territoire voisins (entreprises, centres de formation, écoles, institutionnels, salariés, étudiants…),

– Recenser et décrire les initiatives existantes à l’échelle régionale mais également les formes d’hébergement temporaire envisageables pour répondre au besoin vitryat en s’appuyant sur des expériences nationales voire européennes,

– Proposer des scenarios précis et adaptés au territoire vitryat afin de répondre aux besoins en hébergement temporaire du territoire vitryat (forme d’hébergement, structure porteuse, gouvernance et pilotage, partenaires, lieux, fonctionnement et animation, mutualisations, budget, financement…).

Une étude en quatre phases

Phase 1 : identifier les besoins en hébergement temporaire et en services
Phase 2 : observer, recenser et analyser les hébergements potentiellement temporaires existants
Phase 3 : proposer une stratégie d’intervention globale
Phase 4 : Décrire 2 ou 3 produits ou services dédiés à l’habitat des jeunes

La restitution de l’étude se fera à l’automne 2022.

 

Contact : Trecy Noirot – adeva.trecy-noirot@orange.fr